Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A quelle heure il fait chaud ?

Click for Nouméa, New Caledonia Forecast


Il y a    personne(s) scotchée(s) sur ce blog

Visites depuis février 2008

Le buzz

acheter-mon-livre-sur-thebookedition

Rejoins-nous vite !


8 juin 2008 7 08 /06 /juin /2008 01:00


Fini de rêver, la nouvelle est tombée, brutale. La Nouvelle-Calédonie vient de battre un record vieux de cinquante sept ans, celui de la plus grande quantité d'eau (de pluie) tombée dans les cinq premiers mois de l'année (qui sont aussi les cinq derniers) !

Ceci dit, cette annonce officielle est tout sauf une surprise. Un mois avant mon arrivée, le territoire était déjà en alerte pré-cyclonique et, depuis, il n'y jamais eu plus de trois jours de beau temps d'affilée. Les averses sont fréquentes, soudaines, et durent parfois une semaine quasiment sans interruption. Dernière période de flotte en date : la semaine de vacances que je passe actuellement à Poindimié, où s'annonce un septième jour de pluie presque ininterrompue.

Résultat : les routes de la côte Est de la Grande terre sont complètement défoncées. Le coaltar (goudron), déjà curieusement très fragile d'origine, ne supporte plus les trombes d'eau continuelles et part en lambeau. Affaissements, nids de poule qui peuvent aller jusqu'à un mètre de diamètre, le plus souvent sournoisement remplis d'eau pour que l'on ne puisse pas juger la profondeur... Rejoindre Poindimie au départ de Bourail, en passant par le col des Roussettes et Houaïlou devient un véritable parcours du combattant. Quant à la traversée même de Poindimié, elle se fait par endroit complètement au ralenti notamment devant mon ancienne maison où un paquet impressionnant de trous barrent la route sur toute sa largeur et sur une dizaine de mètres de longueur.


Curieusement, le coaltar de Maré semble - légèrement - mieux résister, pour une raison que je m'explique mal, les pluies ayant été aussi importantes (sinon plus) que sur le reste du Territoire.
(Plus d'infos...)

Le coupable est tout désigné : il s'agit d'un phénomène climatique étrange, une espèce de courant marin qui se fait appeler Nina, avec un tréma tellement ridicule sur le deuxième n que je ne l'ai même pas trouvé sur mon clavier. Je n'y connais rien, mais cette Nina, qui vient de loin, provoquerait un choc thermique ou quelque chose de comparable de nature à perturber grandement, et pour au moins encore un mois, la météorologie locale.
(Plus d'infos...)

Il faut donc s'armer de patience et profiter des moindres périodes d'éclaircies pour foncer. C'est ce que je fais, avec un certain bonheur d'ailleurs puisque je vous mets au défi de trouver trace de la moindre goutte d'eau sournoise ni du plus petit strato-cunillo-nimbus sur toutes les photos publiées jusqu'alors.
Pour l'anecdote, pour mon retour sur Nouméa, aujourd'hui samedi 7 juin, le ciel est d'un bleu intense et le soleil brille. Mais ça, c'était beaucoup plus prévisible.

Le mot de la fin à l'aviateur Dédé : « ils vont finir par nous détraquer la bombe, avec leur temps ! »

Partager cet article

Repost 0
Published by Bob Tazar - dans L'actualité
commenter cet article

commentaires

Stefanny 09/06/2008 13:27

Il y a donc un Dieu !!!!! Hum ...pardon !! Oh mon pauvre Bernard tu as de la pluie ... c'est pas cool !! Bon quand même, à part les dégradations que cela provoque, y a pas de raison que nous soyons les seuls à subir une météo peu agréable !!! Non mais !
Par contre, c'est quand même souvent que les perturbations météorologiques ou choses de ce genre portent un nom féminin !!! Est-ce bien normal ça ? Hein ?!!!

Bernard 10/06/2008 01:14



Il doit bien y avoir une raison, non ?
En tous cas, là, je suis au travail, et c'est bien un nom masculin !



Tatie Nicole 09/06/2008 10:52

Décidemment , après la dingue voici maintenant les pluies diluviennes et les routes défoncées...La notion de " Paradis " en przend un fameux coup !!! Bravissimo au chasseur d'images qui parvient à éviter le moindre "strato-cumulo-nimbus...:"A qui se fier ,mon bon monsieur ...Bisous Tatie.

Bernie 12/06/2008 23:06


Tiens, il pleut, aujourd'hui.


Maître Zen 09/06/2008 07:32

Bonjour et bienvenue dans une de mes communautés!
Bises!

Bernard 12/06/2008 23:06


Merci et à bientôt, Maître Zen.


Jeannie 08/06/2008 23:25

Ce n'est pas aussi important les pluies chez nous mais nous avons eu un mois de mai pourri et juin ne vaut pas mieux.Ce matin ce fut le réveil au son du tonnerre et la pluie. Le temps s'est levé en fin de matinée il faisait 24°J'ai retrouvé ta maman au larvotto où elle s'est baignée mais pas moi car l'eau à 21° ce n'est pas assez chaud!Je préfère la piscine du port à 27° mais il faudrait du soleil, patience. Grosses bises Jeannie

Bernard 09/06/2008 06:34


Attention Jeannie, tu te tropicalises...


Laure VATRICAN 08/06/2008 15:34

Oui, la Nina (tu vas chercher la tilde dans les caractères spéciaux, mais je suis trop paresseuse pour le faire) est la petite soeur del Nino et tourne en sens inverse. Donc, quand ce n'est pas la faute du nino, c'est la nina!. Tu es tombé en plein dedans mais tu ne nous dis pas ce que tu as fait pendant cette semaine humide de vacances : plongée soumarine ou coinçage de bulle???
Si cela peut te faire plaisir, la Métropole est aussi très mouillée et fraïche. L'été s'est perdu quelque part. Et Roland Garros surnage difficilement.
Bon courage pour la reprise et pour nous c'est l'annonce de la suite des suspenses dans lequels tu nous a laissés.
Pour moi je descends vendredi prochain dans le grand sud et passerai deux nuits chez tes parents ce dont je me réjouis.
Bises Laure

Bernard 09/06/2008 06:37


C'était une semaine arrosée, dans tous les sens du terme. Mais aussi un peu de plongée, quand même (photos à suivre)...