Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A quelle heure il fait chaud ?

Click for Nouméa, New Caledonia Forecast


Il y a    personne(s) scotchée(s) sur ce blog

Visites depuis février 2008

Le buzz

acheter-mon-livre-sur-thebookedition

Rejoins-nous vite !


25 décembre 2008 4 25 /12 /décembre /2008 06:33

 

Le mois de décembre, décidément un mois très agité, en plus de voir les flamboyants letchoier et les letchis flamboyer (j'ai de plus en plus de mal à me suivre moi-même...) est également le mois qui voit la grande majorité des camarades métropolitains de souche quitter le navire.
Pour cela, ils prennent l'avion.
Les deux avions quotidiens d'Aircal, une fois la panne réparée et la grève du jour terminée (que ce soit celle des pilotes, des aiguilleurs, de Météo-France, des techniciens de surface, des agents de surveillance des techniciens de surface, du poinçonneur des Lilas ou de la femme du commandant de bord), les deux avions quotidiens, disais-je avant de disgresser lamentablement, sont pris d'assaut, direction Magenta (l'aéroport intérieur) dans un premier temps, puis la Tontouta (l'international) pour le grand départ. Grand départ pour la métropole, dans la plupart des cas, avec, parfois, quelques stops exotiques en cours de route (Tokyo, Singapour...).


Tout cela tend à faire ressembler Maré, en cette période de l'année, à une île déserte. Déserte de métro-fonctionnaires s'entend, ce qui fait quand même une impression bien curieuse pour ceux qui restent.


Nous en avons profité, de notre côté, pour intégrer notre nouveau chez nous, maison sucrée maison, comme dit l'aviateur Dédé. L'emménagement dans cette nouvelle demeure (sur laquelle je reviendrai plus tard, sans faute) n'a été possible que grâce à la mutation pour Nouméa de la famille S. au grand complet.
Comme quoi, le bonheur des uns fait le bonheur des autres.
Mutation qui a, bien entendu, donné lieu à une fiesta mémorable dans ladite demeure (sur laquelle je reviendrai plus tard, sans faute), ainsi qu'à un dernier repas au champagne sur la plage de Yedjele. L'occasion d'apercevoir - déjà - quelques lueurs nostalgiques dans les yeux du camarade Yann, qui ne devrait plus souvent voir ça à la capitale, le pôvre.







Que tout cela, ainsi que l'absence de froidure, de neige, de rennes et autres joyeusetés ne m'empêche pas de vous souhaiter de très bonnes fêtes.
Et n'oubliez pas vos petits souliers !

Partager cet article

Repost 0
Published by Bob Tazar - dans L'actualité
commenter cet article

commentaires

Laure VATRICAN 26/12/2008 09:36

Aux exilés de Maré sur leur ïle déserte qui flamboie joyeux Noël ensoleillé et très bonnes vacances dans vos antipodes. N'oubliez pas les Métropolitains qui grelottent et faites le plein de photos et reportages pour nous régaler à la rentrée.
Grosses bises. Laure

Bob Tazar 26/12/2008 10:12


Non, non, on ne vous oublie pas. Mais couvrez-vous quand même !
Grosses bises et joyeux Noël.


LOLO y familia 25/12/2008 11:22

Joyeuses fêtes à vous aussi dans votre décor de rêve !!!
Bonnes vacances !
Vive les flamboyants qui flamboient !!

Grosses bises
Laurence , Philippe, Julien et Simon .

Bob Tazar 26/12/2008 10:14


Joyeux Noël à Lolo y familia. Grosses bises.