Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A quelle heure il fait chaud ?

Click for Nouméa, New Caledonia Forecast


Il y a    personne(s) scotchée(s) sur ce blog

Visites depuis février 2008

Le buzz

acheter-mon-livre-sur-thebookedition

Rejoins-nous vite !


2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 10:30


Les mecs qui conduisent à gauche, de manière générale, je m'en méfie. Et il ne s'agit pas là de politique (dont je me gaffe également vachement, ceci dit) mais bien de bagnole.

Ce besoin de se distinguer du reste de l'humanité qui, lui, conduit normalement m'a toujours laissé circonspect. Quand, en plus, ces mêmes mecs t'expriment (je n'ose écrire s'expriment...) dans un dialecte tout à fait abscons dont la caractéristique principale semble être  l'émission de borborygmes, sans fermer la bouche et en mâchant du chewing-gum, alors là...


Mais, bon, au bout d'un mois à ce régime, on commence à s'y faire. Surtout à la conduite, d'ailleurs.

Pour cela, il y a un truc. Il suffit de faire exactement le contraire de tout ce que l'on a appris jusque là.
Pour certains, c'est facile, ils ont de l'entraînement.

Pour moi, respectueux des us, coutumes et règlement comme tu me connais, c'est moins simple.
Je me suis donc mis au point mon « Petit bréviaire à l'usage de ceux que la conduite à gauche rebute ».

∙ Je veux rouler peinard, je me mets sur la voie rapide.

∙ Je veux déboiter et doubler, j'enclenche les essuie-glaces.

∙ Besoin de nettoyer les fientes de kangourou sur le pare-brise, hop, un appel de phare.


Parce qu'il faut te dire, conduire à gauche, ce n'est pas seulement rouler du mauvais côté de la route. C'est aussi se retrouver à bord d'un « véhicule » où toutes les commandes ont été inversées. Il n'y a guère que le klaxon sur le volant, entre ta pomme et l'airbag, qui n'ait pas bougé. Et encore, il s'en est fallu de peu, certains constructeurs voulaient le foutre sous le siège passager...

Cela ne m'empêche pas, au bout d'un mois, de continuer à chasser les mouches au centre de la voiture, en cherchant la ceinture, mais ce petit bréviaire m'a quand même bien simplifié la vie. La preuve, madame Tazar et moi-même avons quand même rallié sans encombre Melbourne en venant d'Adélaïde, sillonné Kangaroo island pendant 3 jours et la Tasmanie pendant toute une semaine.

Et tout cela en conduisant assis sur le siège passager.
Il faut le faire, non ?


Partager cet article

Repost 0
Published by Bob Tazar - dans Australie 2009
commenter cet article

commentaires

pierrot 14/03/2009 23:27

macadam était bien écossais non?j'aime beaucoup ces images, moi qui n'avait pas l'intention de visiter l'australie..je vais y réfléchir...

Bob Tazar 15/03/2009 07:56



John Loundon McAdam, qui, lorsqu'il ne testait pas des mélanges de Jack Daniels et de houblon, réfléchissait à de nouvelles techniques d'empierrement des chaussées. Chacun son truc...



Fanny 04/03/2009 23:24

Ceci explique ce long interlude... Décidément, beaucoup de blogs se délocalisent en Australie pendant les vacances :-) Vivement mon tour !

Bob Tazar 11/03/2009 02:39



L'Australie, la destination des blogueurs calédoniens en vacances...



Laure VATRICAN 03/03/2009 00:17

Et oui! tout à l'envers. Au début on fait hyper gaffe et le pire c'est au bout de quelques jours quand tu te retrouves à un croisement désert, que les vieux réflexes ancrés remontent à la surface et que du coup tu ne sais plus où quoi ou comment.
C'est là qu'on comprend vraiment ce que veut dire "panique à bord"!
Bravo pour ces magnifiques routes ondulentes à donner le mal de terre.
Et le reste, et le reste???
Le printemps arrive en Métropole; chacun son tour!
Moi j'ai terminé mon préavis de licenciement et depuis je ne désaoule pas d'arroser la liberté.
Bises.

Bob Tazar 04/03/2009 08:27



Et les vieux réflexes, ils ne remontent pas toujours à la surface à un croisement désert. Des fois, c'est à la sortie d'une double voie qui se jette dans un carrefour géant avec le tramway qui
traverse au milieu.
Bises.

P.S.: tu as une manière très positive d'appréhender le licenciement. Bravo !



J-C et M-Th Tazar 02/03/2009 22:42

De belles routes en ruban ondulé; une petite voiture perdue sur le ruban poudreux; vive l'Australie de mes enfants; et à gauche toute!! bises

Bob Tazar 04/03/2009 08:22


E viva la revolucion !


Jeannie 02/03/2009 21:42

Contente de vous retrouver apès cette longue absence et de savoir que vous avez si bien conduit
Heureusement que je n'ai jamais eu à conduire dans ces conditions, je croyais naivement que l'australie était un pays évolué et pas seulement peuplé de kangourous! Bises à tous les deux

Bob Tazar 04/03/2009 08:20


Et, tiens-toi bien Jeannie, même dans les grandes villes évoluées, ils conduisent du mauvais côté !
- Non ?
- Si, si.