Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A quelle heure il fait chaud ?

Click for Nouméa, New Caledonia Forecast


Il y a    personne(s) scotchée(s) sur ce blog

Visites depuis février 2008

Le buzz

acheter-mon-livre-sur-thebookedition

Rejoins-nous vite !


6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 19:25


8 janvier : dans quelques heures, le dernier des profs métropolitain en fin de contrat devra obligatoirement avoir quitté le territoire. L’Administration, dans toute sa psychorigidité légendaire, ne rigole pas avec le règlement. Depuis presque un mois, et le début officiel des vacances d’été, les départs s’échelonnent donc entre ceux qui veulent passer les fêtes en Zoreillie et ceux qui veulent rester jusqu’au bout du bout.

Pour ma part, ça sera le vol du 8 janvier à 01h45. Le bout du bout, donc. Vol AF pour Nice, via Osaka et Paris. Un voyage de 30 heures pour une arrivée à Nizza la bella, par la grâce du décalage horaire, le même jour à 20 h (19h55 très précisément, pour ceux que ça intéresse…).

 

La fin d’une aventure de 4 ans (dont 3 passés à Mare, l’île « qui parle à votre cœur »), constituée de moments exceptionnels et d’autres plus difficiles. Pour un bilan, globalement, largement positif et des souvenirs inoubliables à la pelle. Des souvenirs de franches rigolades, de solides amitiés, de paysages paradisiaques, de voyages dans le temps, de gamins aussi attachants qu’inaccessibles… Des souvenirs d’une île fascinante, déroutante souvent, désespérante parfois… Des souvenirs d’une société kanak que j’aurais approchée de mon mieux, de particularismes captivants, de coutumes fortes, parfois pesantes… Des souvenirs d’un voyage éclair, d’un autre monde…

 

Comme vient à l’instant de me l’écrire mon pote Eric, grand philosophe niçois méconnu, « partir n'est pas facile, mais revenir non plus ».
Bonne et heureuse année à tous.
 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bob Tazar - dans L'actualité
commenter cet article

commentaires

Chantal G. 05/02/2012 15:03

J'imagine que le départ d'un si bel endroit doit être bien difficile, surtout après autant de temps. J'espère que la "ré-adaptation" à notre jolie région n'a pas été trop dure.

Bob Tazar 04/09/2012 14:05



Le départ est difficile, la ré-adaptation aussi. Heureusement, il y a la chaîne "Voyage"...



pierrot 15/01/2012 20:32

que dire? oui revenir c'est dur, retrouver l'urgence inutile et les fonctionnaires aptères...mais bon c'est la règle, on la connaissait au départ...peut être aurons nous l'occasion de nous revoir,
je vise Toulouse pour la rentrée avant un retour définitif sur le caillou... bisous à tous les deux, pierrot

Bob Tazar 04/09/2012 14:02



La loi est dure, mais c'est la loi ! On t'embrasse et à la revoyure !



Stefanny 09/01/2012 08:40

Oui mais ici tu peux baigner la mer ! Tout le temps ! :)
Bises ^^

Bob Tazar 04/09/2012 14:01



Mouais... baigner la mer tout le temps, peut-être, mais à condition d'aimer les embouteillages, la caillasse, le goudron, les méduses, les parasols dans l'oeil, les postes de radio qui hurlent,
les ballons dans la gueule, les préservatifs usagés... Bon, bon, je me calme... ^^.
Bises.



nicole Vatrican 07/01/2012 16:14

Je suis heureuse de te savoir bientôt rentré et j'éprouve déjà la nostalgie de ne plus recevoir ces "chroniques du bout du monde"qui nous faisaient tant rêver !Tu n'es pas prêt d'oublier Mare et tu
laisses sans doute derrière toi un petit peu de ton coeur.Je t'embrasse fort.Tatie Nicole

Bob Tazar 04/09/2012 13:57



Ces chroniques du bout du monde sont effectivement terminées, mais je ne suis pas prêt d'oublier Maré, tu as raison. Bises.



Nanou 07/01/2012 09:21

Tous mes voeux pour ce retour en Zoreillie. La fin d'un jolie histoire et j'imagine d'un blog que j'ai adoré. Merci à toi pour ces moments de dépaysement. Si tu passes un jour dans la région
angevine, n'hésite pas à me mailer pour venir toquer à ma porte. Je serai ravie de faire ta connaissance "en vrai" comme disent les enfants....

Bob Tazar 04/09/2012 13:53



Merci pour tes commentaires réguliers et toujours aussi sympas, Nanou. C'est effectivement la fin d'une belle aventure. Une autre ne va pas tarder à commencer... Quant à la région angevine, j'y
passe rarement mais, à l'occasion, je toquerai avec plaisir. En vrai.