Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A quelle heure il fait chaud ?

Click for Nouméa, New Caledonia Forecast


Il y a    personne(s) scotchée(s) sur ce blog

Visites depuis février 2008

Le buzz

acheter-mon-livre-sur-thebookedition

Rejoins-nous vite !


21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 08:00

VAN 177_

Episode précédent 

(…) Tous ces préparatifs minutieusement achevés, et les tas en place bien comme il faut, les affaires sérieuses peuvent commencer. Discrètement, les mariés ont pris place sous un faré spécialement installé pour l’occasion. La foule des invités commence à défiler dans le calme pour aller les féliciter et leur souhaiter une vie heureuse remplie de petites ignames.

En tête du cortège, pudiquement dissimulées sous un grand manou, se dandinent cinq jeunes filles, probablement l’équivalent de nos damoiselles d’honneur.

Viennent ensuite les porteurs des cadeaux destinés directement aux mariés. Ces présents sont tous plus alléchants les uns que les autres : valises anachroniques renfermant un contenu secret (j’opte pour des régimes de bananes, mais la présence de pièces de bœuf n’est pas à exclure), nattes tressées, râteaux, bassines en plastique…

Les invités, à la queue leu leu, se pressent sous le faré. Ils embrassent les deux tourtereaux et, avant de ressortir, reçoivent en échange et en pleine poire une poignée d’une poudre blanche mystérieuse, ni farine, ni cocaïne, que pour t’enlever ça, après, c’est tout un bordel… Renseignement pris, il s’agit d’une poudre spéciale vendue uniquement pour un usage festif. Lorsque j’explique que, chez moi, la coutume veut que ce soit des poignées de riz que l’on jette sur les nouveaux époux, je déclenche quelques regards surpris devant des mœurs aussi curieuses :

- Ici, le riz, on cuit et on mange lui.

Au bout d’une demi-heure, les derniers invités quittent le faré. Je guette fébrilement l’apparition des deux épousés de frais, histoire de leur tirer le portrait. Je n’aperçois que la jouvencelle, qui apparaît mollement dans un nuage féerique de poussière crayeuse. Visiblement, elle n’a pas mégotté sur la poudre magique. Mariage crayeux, mariage heureux ! Elle irradie, magnifique dans sa robe mission Jean-Paul Gaultier, modèle « Libertine ». Nous assistons émerveillés à un retour en force des imprimés, motifs floraux novateurs aux nuances bicolores d’un bleu délicatement up-to-date, agrémentés d’un gimmick fashion audacieusement mordoré. Son mari et maître, par contre, est aux abonnés absents. Visiblement, il s’est carapaté en douce par derrière.

Alors que, petit occidental romantique qui ne se refait pas, j’exprime à haute voix ma surprise de ne pas voir les néo-mariés sortir ensemble de sous le faré, tendrement enlacés, le regard humide chaviré par un trop plein d’émotion passionnée, pour offrir à la foule avide la vision de leur bonheur torride, j’obtiens cette réponse au charme délicieusement suranné :

«  Maintenant le mariage il est fini, la vie elle redevient normale : les hommes avec les hommes, les femmes avec les femmes. »

 

A suivre

 

VAN 174_ VAN 164_ VAN 149_ VAN 152_2 VAN 155_ VAN 158_ VAN 157_ VAN 170_ VAN 176_

Partager cet article

Repost 0
Published by Bob Tazar - dans Vanuatu
commenter cet article

commentaires

Laure 21/09/2011 22:42


Ma foi, les jeunes Mariés du Vanuatu ont l'air bien terre à terre, farine ou pas. Mais c'est sûrement mieux: pas d'illusions et de quoi manger pendant des mois, quoique ... pas de congélateur?
Attendons le festin!


Bob Tazar 04/09/2012 13:39



Congélateur et bloc électrogène font rarement bon ménage...



thierry 21/09/2011 11:02


je comprends pourquoi tu n'es pas journaliste, tu écris trop bien!!!! ta description de la cérémonie est un régal!!! bravo!! on attend la suite!!


Bob Tazar 04/09/2012 13:39



Il y aussi des journalistes qui commentent et qui filment, et cela très bien ! J'en connais !



aviateur dédé 21/09/2011 10:18


Si la jeune épousée n'a pas lésiné sur la poudre magique, il semble que le mari ait opté, lui, pour la poudre d'escampette! D'ailleurs, les valoches, c'était pour lui... ça aurait du l'alerter la
geisha! Quoiqu'il en soit, la description du défilé et des dernières tendances en vogue à Vanualand vaut clairement des points, parfait voilà...


Bob Tazar 04/09/2012 13:37



Sans parler de la poudre aux yeux !



ANNE 21/09/2011 08:34


du charme, du chien, de la farine il n'y a pas que la robe blanche froufroutée, le chignon impécable... à chacune son style
Bises


Bob Tazar 04/09/2012 13:36



CCF, Charme, Chien et Farine : les 3 mamelles des mariages au Vanuatu...