Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A quelle heure il fait chaud ?

Click for Nouméa, New Caledonia Forecast


Il y a    personne(s) scotchée(s) sur ce blog

Visites depuis février 2008

Le buzz

acheter-mon-livre-sur-thebookedition

Rejoins-nous vite !


23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 08:00


Partant du principe qu’un bon DVD de 20 minutes sera toujours plus efficace qu’une mauvaise formation de deux ans, l’académie de Créteil, toujours à la pointe de l’innovation pédagogique, est passée à l’action. Elle a édité, en 2010, un DVD intitulé sobrement « Tenue de classe »,
à l’attention louable des nouveaux enseignants. Contrairement aux apparences (qui sont souvent, tu le sais, trompeuses) le but de ce DVD n’est pas de donner des conseils vestimentaires (pour ou contre la burka ou le string apparent) à ces néo-forçats de la cause éducative, mais bien de leur apprendre, ce qui pourra toujours servir, comment tenir leur classe. D’où le titre.

 

Au sujet du contenu, et bien que n’étant pas à proprement parler un néo-titulaire, un conseil, pudiquement appelé « outil pédagogique » et que je n’hésiterais pas à qualifier de « révolutionnaire », a tout particulièrement retenu mon attention jusque là vacillante. Dans le chapitre « Prévenir et gérer les perturbations », on voit un jeune professeur au charisme incontestable, M. Clerc, suintant d’autorité naturelle nappée de respect, faire face à un début de chahut dans sa classe. Dans le 9.3, il faut oser !

Pour cela, au lieu de leur passer une bonne soufflante ou d’envoyer en reconnaissance une tarte à cinq doigts, comme aurait fait n’importe qui, il se penche légèrement vers les agités du premier rang, tout en posant délicatement deux doigts sur leur table. L’index et le majeur, c’est très important. Instantanément, les yeux des sauvageons sont irrésistiblement attirés par ce geste aussi doux qu’hypnotique, entraînant dans leur voie rédemptrice l’ensemble de la classe. Le boxon cesse comme par un phénomène uniquement repéré jusqu’à présent dans les aventures d’Harry Potter. Le super prof peut alors continuer le cours qu’il n’avait même pas interrompu, d’une voix toujours aussi douce et agréable qui captive ses élèves jusqu’au plus profond du slip, dans le meilleur des mondes sereins.

 

Malgré le carat qui m’habite depuis quelques temps déjà, je suis toujours à l’affût d’expériences novatrices, et pas seulement au niveau du dessous de la ceinture. Je vais donc dès aujourd’hui tenter le coup du père Clerc dans mon CDI, non pas pour circonscrire un début de bordel (la contagion métropolitaine n’a pas encore atteint Maré) mais pour favoriser la communication en français avec mes petits élèves, communication qui, je dois quand même le reconnaître, est parfois légèrement défaillante. Sans oublier, bien sûr, d’adapter cette pratique innovante aux forts particularismes locaux en y ajoutant, au diable les varices, un troisième doigt. Le pouce pour être précis, dans un mouvement de pince à l’esthétisme hardi. Mais là, je m’emporte peut-être un peu…

 

- Monsieur, liv’ !

Comment c’était, déjà ? Ah, oui… Se pencher légèrement, poser deux, non, trois doigts sur la table. Merde, le petit impétrant n’est pas assis, mais se dandine debout à l’entrée du CDI. Bon, pas de panique, je recommence. Premier point : le faire asseoir. Puis se pencher vers lui, poser trois doigts, capter son attention et l’inciter d’un regard doux et motivant à reformuler calmement sa demande. Une voix s’élève alors jusque dans les cieux azurs, comme un vol de colombe immaculée :

- Monsieur, est-ce que je peux emprunter un livre, s’il vous plaît ?

Oh, putain ! Ça marche ! Miracle ! Merci l’académie de Créteil ! L’oiseau Pédagogie existe, je l’ai vu !

 

- Monsieur, gaz !

Allez, ça devrait aller tout seul, maintenant, surtout que l’énergumène est déjà assis… Pencher, poser, capter, inciter…

- Monsieur, ayant un exposé à réaliser sur les gaz polluants, je désirerais savoir, s’il vous plaît, si vous disposeriez au CDI d’une documentation idoine susceptible de m’aider dans mes recherches visant à traiter ledit sujet, sujet que vient de me délivrer ma professeur de physique-chimie, Madame Alexis, dans son infinie bonté.

Awa, trop fort ! L'ôngin, les mecs de Créteil, y sont fins malins !



                                                                                  Vous avez aimé cet article ?

acheter-mon-livre-sur-thebookedition

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bob Tazar - dans Pédagogie mon amour
commenter cet article

commentaires

Tazar séniors 01/12/2010 17:25


As-tu eu l'occasion, cher Bob, de voir un téléfilm intitulé "Fracture", et qui montre le quotidien des jeunes profs débutants dans un Lycée du 9 3 justement ? C'est plein d'enseignement, et
terrifiant. Ajouterais-je : sans espoir ? Peut-être bien que je vais l'ajouter. Entre les ^^ des petits Kanaks et les concentrés de violence que sont certains élèves, il y a des abîmes, voir des
abysses. Bisous.


Bob Tazar 04/04/2011 09:27



Je n'ai pas vu "Fracture", mais j'imagine d'autant plus facilement que cela me guette pour dans un an... C'est sûr que je vais les regretter, mes petits Kanak.
Quant à "sans espoir", tu peux effectivement l'ajouter.



Thomas 29/11/2010 09:26


Punaise, le DVD n'a pas du arriver dans cette pauvre académie de Nice ... résultat : 10% des "néo-tit'" de maths avaient démissionné aux vacances de la Toussaint ...

et ils n'avaient qu'un seul doigt levé vers le Ministère parait-il ...


Bob Tazar 30/11/2010 09:48



Ah, le doigt levé, ça peut marcher aussi ! Surtout si c'est celui du milieu...



Le Papillon 27/11/2010 10:03


C'est connu! 2 doigts ça calme. Pourquoi en faire un fromage?


Bob Tazar 30/11/2010 09:44



Oooohhh...



papa crocodile 26/11/2010 18:09


je suis preneur de la version du dvd :"comment garder ses eleves en classe pour qu'ils ne fuguent pas, et ne pas devoir aller les rechercher au poste ... de police."
papa crocodile


Bob Tazar 30/11/2010 09:41



Par contre, le coup des deux doigts, c'est avant que les hachoirs de boucher ne commencent à voler. Après, malheureusement, c'est trop tard.



Marie Hélène 24/11/2010 07:01


Alors là tu me rassures car lorsque j'ai vu le reportage à la télé, j'étais très incrédule et je n'y croyais pas du tout ! Mais si toi tu dis que cela fonctionne ... !!!!!!!!!!


Bob Tazar 30/11/2010 09:39



Alors là, c'est garanti ! C'est le ministère de l'éducation nationale qui est derrière tout ça, quand même !