Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

A quelle heure il fait chaud ?

Click for Nouméa, New Caledonia Forecast


Il y a    personne(s) scotchée(s) sur ce blog

Visites depuis février 2008

Le buzz

acheter-mon-livre-sur-thebookedition

Rejoins-nous vite !


19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 08:41

La révolution est en marche !
J'ai trouvé le moyen d'insérer un diaporama dans ce blog pourtant déjà de haute tenue, malgré, je te le rappelle, un débit ridicule de 27 ko/s qui ferait chier de dépit Fidel Castro dans son beau froc de parade.
Pour fêter l'affaire, retour à Adelaide. Nous sommes pendant les dernières vacances d'été, en janvier 2009...


Repost 0
Published by Bob Tazar - dans Australie 2009
commenter cet article
5 avril 2009 7 05 /04 /avril /2009 08:00


Pour continuer notre série « rêvons un peu », retour en Tasmanie, à deux pas et à quelques heures d'avion de Maré, et plus précisément à Queenstown, la ville des hardis pionniers.


Comme aurait pu l'écrire le grand Goscinny, dans n'importe lequel de ses Lucky Luke, « Etranger qui vient chercher de l'or, si tu n'es pas régulier, tu trouveras du plomb. »

La dernière descente sinueuse de la Lyell Hwy, à l'arrivée sur Queenstown, est inoubliable pour ses paysages lunaires et ses ravines érodées, témoins des dégâts qu'a provoqué ici l'industrie minière.(...) Contrairement à la prospère Strahan, Queenstown garde des allures de cité minière ruinée. Les jours de mauvais temps, quand les cabanes en bois des mineurs pourrissent sous la pluie, la ville paraît désespérante et les rideaux se soulèvent au passage d'un inconnu.
Mis en bouche par ces quelques lignes alléchantes tirées du Lonely Planet Australie 2008, nous nous ruons bien entendu sur ce petit paradis terrestre. Nous ne serons pas déçus...

tasmanie_tazar_01 tasmanie_tazar_02 tasmanie_tazar_03 tasmanie_tazar_04 tasmanie_tazar_05 tasmanie_tazar_06 tasmanie_tazar_07 tasmanie_tazar_08 tasmanie_tazar_09

Repost 0
Published by Bob Tazar - dans Australie 2009
commenter cet article
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 08:00


Après Maré et Kangaroo Island, notre exploration initiatique des îles de l'hémisphère sud nous a prestement conduit (toujours à gauche !) en Tasmanie.

La Tasmanie, Tassie pour les intimes, se trouve à l'extrême sud du Victoria, lui-même Etat le plus au sud de l'Australie, Aussie pour ces mêmes intimes. En clair, point du globe le plus proche de l'Antarctique, on s'y caille copieusement les miches, même en plein été.

Au programme : vastes étendues vierges, parcs nationaux à gogo, flore luxuriante et variée, flore du même tonneau, sans oublier cascades endémiques qui vont bien.

Le Mt Field National Park, à 80 petits kilomètres d'Hobart, la capitale, n'échappe pas à la règle avec, pour les amateurs éclairés qui, je n'en doute pas une seconde, pullulent sur ce blog, les cascades Russel Falls, Lady Barron et Horseshoe Falls.
 


tasmanie_tazar_01 tasmanie_tazar_02 tasmanie_tazar_03 tasmanie_tazar_04 tasmanie_tazar_05 tasmanie_tazar_06
Repost 0
Published by Bob Tazar - dans Australie 2009
commenter cet article
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 11:30


Kangaroo Island est une charmante petite île (décidément !) de 100 km de long sur 30 de large, située au sud de l'Australie-Méridionale, en bas à gauche en sortant d'Adélaïde.

La caractéristique principale de cette île, même les plus nuls d'entre vous dans la langue de Beckham l'auront deviné (pourquoi toujours faire référence à Shakespeare, que personne ne connaît ?), est constituée par la présence massive sur son sol d'une forte colonie de kangourous. Ainsi que d'otaries, appelés seals, que l'on retrouve principalement dans une baie nommée judicieusement Seal Bay. Jusque là, tout va bien.


La différence principale entre le kangourou et l'otarie est que le premier est surtout visible écrabouillé au bord des routes, à une fréquence de un à deux par kilomètre, alors que la seconde, moins hardie, se retrouve principalement endormie au bord des plages sauvages de la baie qui porte son nom.

Pour des raisons évidentes de déontologie et de recherche constante d'un esthétisme torride qui est la marque de fabrique de ce blog à haute valeur culturelle ajoutée, ainsi que par respect pour les nombreux jeunes aux âmes sensibles qui fréquentent ces lieux, j'ai donc décidé de privilégier les photos de ces dernières.

L'otarie aime avant tout la compagnie de ses coreligionnaires, avec qui elle se complait à s'exhiber le long des plages, l'été venu. Elle passe alors la majeure partie de sa journée paresseusement lovée sur le sable brûlant, ne remuant légèrement que pour exposer l'autre partie de son anatomie intime aux rayons bienfaiteurs de l'astre roi. On dit alors qu'elle migre.


Lors des grandes migrations, il arrive parfois qu'elle se traîne gauchement jusqu'à la mer salée toute proche et s'y laisse choir avec toute la vivacité qui ne la caractérise pas.

Ne serait-ce son poil soyeux, un observateur distrait pourrait facilement la confondre avec une midinette cannoise en goguette. A plus forte raison lors du passage, généralement en fin de journée, d'un ou de plusieurs mâles dominants. L'eau tarie pousse alors un gloussement aussi strident que stupide, esquisse un pas de danse puis se frotte contre l'élu de son cœur. Les deux tourtereaux se retirent alors pudiquement derrière un rocher tout proche, pour perpétuer l'espèce.


Repost 0
Published by Bob Tazar - dans Australie 2009
commenter cet article
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 10:30


Les mecs qui conduisent à gauche, de manière générale, je m'en méfie. Et il ne s'agit pas là de politique (dont je me gaffe également vachement, ceci dit) mais bien de bagnole.

Ce besoin de se distinguer du reste de l'humanité qui, lui, conduit normalement m'a toujours laissé circonspect. Quand, en plus, ces mêmes mecs t'expriment (je n'ose écrire s'expriment...) dans un dialecte tout à fait abscons dont la caractéristique principale semble être  l'émission de borborygmes, sans fermer la bouche et en mâchant du chewing-gum, alors là...


Mais, bon, au bout d'un mois à ce régime, on commence à s'y faire. Surtout à la conduite, d'ailleurs.

Pour cela, il y a un truc. Il suffit de faire exactement le contraire de tout ce que l'on a appris jusque là.
Pour certains, c'est facile, ils ont de l'entraînement.

Pour moi, respectueux des us, coutumes et règlement comme tu me connais, c'est moins simple.
Je me suis donc mis au point mon « Petit bréviaire à l'usage de ceux que la conduite à gauche rebute ».

∙ Je veux rouler peinard, je me mets sur la voie rapide.

∙ Je veux déboiter et doubler, j'enclenche les essuie-glaces.

∙ Besoin de nettoyer les fientes de kangourou sur le pare-brise, hop, un appel de phare.


Parce qu'il faut te dire, conduire à gauche, ce n'est pas seulement rouler du mauvais côté de la route. C'est aussi se retrouver à bord d'un « véhicule » où toutes les commandes ont été inversées. Il n'y a guère que le klaxon sur le volant, entre ta pomme et l'airbag, qui n'ait pas bougé. Et encore, il s'en est fallu de peu, certains constructeurs voulaient le foutre sous le siège passager...

Cela ne m'empêche pas, au bout d'un mois, de continuer à chasser les mouches au centre de la voiture, en cherchant la ceinture, mais ce petit bréviaire m'a quand même bien simplifié la vie. La preuve, madame Tazar et moi-même avons quand même rallié sans encombre Melbourne en venant d'Adélaïde, sillonné Kangaroo island pendant 3 jours et la Tasmanie pendant toute une semaine.

Et tout cela en conduisant assis sur le siège passager.
Il faut le faire, non ?


Repost 0
Published by Bob Tazar - dans Australie 2009
commenter cet article