Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

A quelle heure il fait chaud ?

Click for Nouméa, New Caledonia Forecast


Il y a    personne(s) scotchée(s) sur ce blog

Visites depuis février 2008

Le buzz

acheter-mon-livre-sur-thebookedition

Rejoins-nous vite !


10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 09:00

 

Femmes kanak

 

Ce n’est pas pour pousser à la consommation ou faire la pub de Facebook, mais il s’en passe de belles, en ce moment, sur le réseau social le plus célèbre des îles Loyauté. Notamment la diffusion quotidienne d’une de mes photos, ce qui n’est pas rien, tu en conviendras aisément.

Alors, si ce n’est déjà fait, rejoins-moi sur Facebook et faisons ami-ami...

100000493093275.530.816325103.png

Repost 0
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 09:00

Little girl dreaming – New Caledonia :

Tu n’es pas sans savoir que, sur Flickr, se trouvent en libre exposition toutes les photos de ce blog et bien d’autres encore. Comment ? Tu ne savais pas ? Ah, bon, j’ai eu peur !

Parmi les nombreuses fonctionnalités qu’offre ce site de partage de photo, on trouve une option « statistiques » fort intéressante. C’est ainsi que je viens de me rendre compte que la photo la plus visionnée (plus de 300 fois à elle seule) parmi les quelques 700 que compte ma galerie est la photo judicieusement intitulée « little girl dreaming », ce qui signifie, pour les lecteurs francophones qui ne maîtrisent pas bien le Nengone, « la petite fille qui rêve ».

Cette petite fille a une histoire.
Depuis bientôt 3 ans que je traîne mon Nikon à refroidissement liquide en pays maréen, de fêtes en mariages et de foires en kermesses (sans oublier les simples repas en tribu, à la bonne franquette), je la croise régulièrement. Elle habite (elle reste à) Tadine, mais, alors que la plupart des habitants de l’île se déplacent peu, je la retrouve régulièrement en diverses occasions, de Patho à Wabao, en passant par Nidenod ou Wakone.
Souvent seule et pensive. Mais jamais triste, car toujours absorbée par les danses ou les chants proposés. Une vraie petite spectatrice, en fait.



flickr-yahoo-logo

Repost 0
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 09:01
Little girls – New Caledonia


Personnellement, j’ai arrêté depuis déjà quelques années de jouer à cache-cache, ce jeu enfantin et chiant qui consiste à compter jusqu’à dix en faisant croire que l’on a compté jusqu’à cent. Sauf si, exceptionnellement, il y a la perspective d’un beau cliché à la clé.

Cela a été le cas il y a quelques jours à Wakone, une petite tribu du Nord de l’île, où un repas avait été organisé. Deux petites facétieuses qui s’amusaient à se dissimuler derrière un décor des plus photogéniques, avec manou rouge à fleurs à la clé…
Il n’en fallait pas plus pour réveiller en moi le moutard qui sommeille. Vues !

Repost 0
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 11:17
Young warrior smiling - Vanuatu


Salut tout l'mânde !  

Lorsque vous aurez un moment, c'est à dire tout de suite ou maintenant, allez donc jeter un œil sur une sélection de mes plus belles photos :
c'est ici
et c'est très joli !  

Et, tant que vous y êtes, n'hésitez pas à laisser un commentaire sur vos photos préférées.
1/ ça fait toujours plaisir
2/ ça améliore ma visibilité sur le Net.  

Tinque iou bien et tata bisous.

The twelve apostles - Australia
Repost 0
27 septembre 2009 7 27 /09 /septembre /2009 11:10
 


A l'occasion d'une sortie en mer avec l'ami Max, une vision fugitive, à quelques encablures... Un coup de rafale de mon D200, zoom à fond et vitesse maximale. Des clichés médiocres, mais à grande valeur émotionnelle !

 

Repost 0
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 08:00


Marché de Tenane, samedi à 13h50. Dans dix minutes, le vieux Kaloï soufflera dans une toutoute, magnifique coquillage sucré, pardon, sacré, marquant ainsi par ce rituel hautement symbolique l'ouverture du fameux marché hebdomadaire.


Sous la maison commune au toit de tôle, tout le monde s'active. Les stands sont maintenant dressés et les produits en place. Choux, chouchoutes, taros, patates douces et, bien sûr, ignames attendent le badaud, principalement des gens de la tribu ainsi que madame Tazar, de pied ferme. Quelques femmes s'activent à la vaisselle, pudiquement retirées à l'écart pour ne pas gêner ceux qui travaillent.


Soudain, sans crier gare, le ciel qui commençait depuis une bonne heure à dangereusement s'assombrir, faisant fi de la plus élémentaire des courtoisie, s'ouvre en deux et déverse des trombes d'eau diluviennes sur la petite tribu du Nord de l'île. En un instant, les sentiers alentours sont désertés, chacun courant se mettre à l'abri sous la maison commune. Des torrents d'origine divine prennent possession des ravines. Curieusement, et comme pour ne pas attiser encore plus la colère des Dieux, chacun se met alors à chuchoter, donnant à la scène une note irréelle.


Imperturbable, à l'écart de toute cette agitation, une femme continue de jouer avec l'eau de vaiselle.

 

Un premier cliché, au jeté, puis un second, plus posé, qui rend beaucoup mieux compte de la totalité (et de la tonalité) de la scène : le rideau de pluie, le sentier noyé, la femme dans la pénombre qui contemple réveusement l'horizon...



marche_tazar_02


Et puis, de retour à la maison, après agrandissement et avec de bons yeux, le petit plus qui fait toute la différence : l'inscription sur le tee-shirt de la lavandière, « Je respecte les règles de sécurité ».
Me voici rassuré : c'est important, la sécurité ! Surtout avec cette prise de courant dégoulinante d'eau qui pendouille en haut à gauche du baraquement.














Repost 0
20 juillet 2008 7 20 /07 /juillet /2008 11:03

  


La première difficulté, pour les photos de chanteur ou chanteuse, est de se placer de telle sorte que le micro ne dissimule pas le visage. Ce que j'obtiens en faisant un pas de côté, en faisant quand même gaffe de ne marcher sur le pied de personne. Tant que j'y suis, j'en profite pour placer l'extrémité de la perche dans le coin inférieur droit de l'image, histoire d'en faire un élément esthétique de la composition.

La deuxième difficulté, de loin la plus importante pour les photos de concert en Nouvelle-calédonie est l'absence quasi générale d'éclairage (sauf sur les très grandes scènes). Zones d'ombres, obscurité, contre-jour sont les pièges que doivent constamment déjouer les photographes. Il m'est même arrivé d'assister à des concerts avec une scène plongée dans un noir quasi absolu. Manque de budget ? Je ne le pense pas, les sonos, quand à elle, tenant souvent la route et représentant un coût largement supérieur à quelques spots savamment disposés. Timidité ou peu de goût pour la mise en avant à grand coup de sunlights ? Pourquoi pas, après tout, un certain nombre de musiciens kanak préférant jouer de profil, voire parfois dos au public. Ombre plutôt que lumière...
En l'espèce, rien de tel. Une jeune artiste, collégienne à Tadine, assise face au public, seule avec sa guitare. Et, surtout, une lumière chaude de fin d'après-midi avec un soleil parfaitement placé (merci à lui), légèrement de côté, illuminant parfaitement les trois-quarts du visage.

Il ne me restait plus qu'à zoomer (200 mm) pour éliminer des éléments parasites tels que pupitre ou chaise et faire ressortir de manière équilibrée le rouge du bandeau et le vert-jaune-rouge des épaulettes et de l'écharpe. Couleurs du reggae, bien sûr, d'un autre Bob (Marley, celui là, pas Tazar). Sans oublier de conserver le haut de la guitare, une splendide Takamine dont j'aurais bien fait mon quatre heures.

Une fois tout cela en place, il me fallait guetter et saisir LA bonne expression. Plusieurs clichés ont été nécessaires pour capturer LE moment, L'instant magique illustrant au mieux la mélancolie de cette magnifique ballade acoustique, portée par une voix douce et envoûtante.
Clic-clac Nikon, c'est dans la boîte !

Il ne me reste plus qu'à préciser que ce cliché a été pris au collège de La Roche à l'occasion de la dernière fête de la musique et à rajouter quelques détails supplémentaires pour spécialistes (F8 - 1/250 secondes) pour que cette photo n'ait plus aucun secret pour vous.


PS (sans aucun rapport avec ce qui précède):
pour celles et ceux qui n'auraient pas encore accompli leur devoir de citoyen, les demis finale du blog d'or 2008 calédonien se terminent demain lundi à 12h (3h du mat' pour la métropole). L'oiseau Péda est actuellement en tête du groupe 2, mais chaque voix est toujours bonne à prendre...

 

Repost 0