Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A quelle heure il fait chaud ?

Click for Nouméa, New Caledonia Forecast


Il y a    personne(s) scotchée(s) sur ce blog

Visites depuis février 2008

Le buzz

acheter-mon-livre-sur-thebookedition

Rejoins-nous vite !


7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 08:00

 mer_tazar_02

  

 

Episode précédent

Ehnijengo ci sibo buhnijengo ko déko yawé co kupa né co nué filet omei pajélé. Wén'oré buhnije nidi ci gajéléci oré célé. Ci nidi sibone co respecté ore ore pajélé. Ci ni di oré one.

Ci oré one aca célé.

Voici l'inscription sibylline que j'ai découverte, pas plus tard que la dernière fois et à ma plus grande joie, devant l'entrée d'une des plages de Mebuet, idéalement située sur la côte ouest.
Suite aux légères incertitudes ayant accompagné les dernières mesures de restriction de l'accès à la mer (voir la mer est fermée 1 et la mer est fermée 2), toute précision est bonne à prendre et je ne vais pas faire la fine bouche (surtout lorsqu'elle est obstruée par un tuba) devant cette volonté autochtone manifeste de clarifier pédagogiquement la situation. Ceci étant dit, il faut quand même reconnaître que, tout comme le sanscrit ancien, le nengone moderne reste pour moi une source de mystère insondable me plongeant à chaque fois dans un abyme de perplexité qui ne trouve son équivalent que dans l'écoute, par une classe de 6° de notre cher collège, de la version originale (en français dans le texte) de Ratus aux sports d'hiver.

Cette inscription étant accompagnée, en guise de ponctuation, d'une barrière en bois d'arbre ostensiblement disposée pour barrer tout passage ainsi que d'un fil de fer aussi barbelé que rébarbatif, je ne me fis (fos, fus...) aucune illusion quant au sens profond du message ainsi véhiculé. Et poursuivis courageusement mon chemin vers des horizons plus hospitaliers, où l'on peut baigner la mer sans déclencher une guerre tribale.

mer_tazar_01

Voulant cependant en avoir le cœur net, et mettant à profit la moindre occasion pour me culturer la teutê (comme disent nos chères têtes brunes métropolitaines), je me fis traduire, quelques jours plus tard, le susdit message. Avec le résultat suivant, aussi surprenant qu'inattendu, que je vous retranscris intégralement et sans aucun supplément :

On vous demande de ne pas faire de chasse sous-marine et de ne pas mettre de filet dans la mer, parce que sinon il n'y aura plus de poissons. Merci beaucoup. Merci beaucoup de respecter la mer.

Signé : le propriétaire de la mer.

Diantre ! Voilà une annonce évidement accueillie avec force plaisir et soulagement par messire moi-même, zoreil de base, certes, mais nettement plus préoccupé par l'éventualité d'être privé de son bain quotidien que par la baisse hypothétique du CAC 40.

En effet, cette fois-ci, les choses sont claires comme de l'eau du trou de Bone. En vertu de l'adage bien connu selon lequel « qui ne dit mot qu'on sent », la seule interdiction de pêcher signifie donc de facto autant que logiquement l'autorisation de baigner la mer. CQFD.
Youpee ! A moi, masque et tuba... A moi, petit shorty seillant et randonnée palmée... A moi, lagon, sable et cocotiers... A moi, plongeons dans l'onde chatoyante et tempérée, malgré des températures automnales nettement en dessous des 30° syndicaux... A moi, la raie de Mebuet...

Dommage simplement que le camarade m'ayant traduit cette missive ait cru bon de l'assortir du commentaire lapidaire suivant :
- A Mebuet ? On peut pas baigner la mer !

 

A suivre...

 

 



Partager cet article

Repost 0
Published by Bob Tazar - dans Coutume et traditions
commenter cet article

commentaires

Vatrican Nicole 13/05/2009 18:50

Le texte est savoureux..."baigner la mer"est une expression à retenir quelle concision ! 1 verbe et son complément...on ressent l'intimité qui existe entre le baigneur et cette chose liquide qui va faire ses délices...Bisous.Tatie

Bob Tazar 20/05/2009 02:44


C'est comme la phrase "livre !", qui signifie : "est-ce que je peux emprunter un livre, s'il vous plaît, monsieur ?"
Quel délice de concision !


rose-anne 10/05/2009 01:42

Le propriétaire de la mer ???

Bob Tazar 10/05/2009 12:52


Lui-même ! Ici, la mer appartient au propriétaire de la terre qui la borde. Un peu comme sur la Côte d'azur.


Laure 08/05/2009 14:13

Alors, si baigner la mer interdit, où est paradis? Mais le paradis, c'est vrai que ça se mérite, et donc lorsque baigner la mer devient possible, tubas, palmes et shorties nagent dans le bonheur???

Bob Tazar 10/05/2009 12:49


ça y est, on peut baigner la mer ! Enfin, presque partout...


Franck 08/05/2009 05:57

Bravo Fabien ... mais petit crocodile quand tu arrive au pays des PSG ferme les yeux c'est vraiment pas terrible ( Allez L' -CENSURE- ) Petits veinard :-))
Franck

Bob Tazar 08/05/2009 06:04


Attention, Franck, pas de propos déplacé sur ce blog. Premier avertissement !
;-)


Stefanny 07/05/2009 20:06

petit shorty seillant !!!!!! Dommage qu'on peut pas baigner la mer à Mebuet ! On ne verra pas ça en photo alors !! ;) Bises.

Bob Tazar 08/05/2009 06:00


Sacré toi... ;-)